08 February 2012

tips arcade taito f3 arkanoid

Petit article, pour expliquer comment utiliser des spinners pour jouer à Arkanoid 4 sur Taito F3 sans avoir à utiliser la connectique spécifique de la carte mère.

En effet, comme pour beaucoup de systèmes à base de carte mère, la Taito F3 dispose d’un petit nombre de connecteurs spécifiques qui permettent d’étendre les possibilités des jeux lorsque l’on arrive à la limitation du connecteur Jamma

J’ai acheté, il y a plus d’un an au Japon un ensemble carte mère + jeu + panel spinner (sur conseil de iGREKKESS).

Lors de la dernière RGC (2011) j’ai donc entrepris de réussir à câbler les spinners pour pouvoir jouer correctement et dans les meilleurs conditions à ce magnifique jeu.

Voici donc un petit compte rendu qui vous permettra de comprendre la démarche par déduction et la méthode à suivre pour utiliser vos contrôles préférés pour Arkanoid.

Si vous regardez les jumpers (ou cavaliers en français), sur la carte mère, vous en trouverez un qui permet de configurer la source des contrôles utilisés dans le jeu.

localisation jumper sensor joystick cm taito f3

Sur cette image, vous pouvez donc apercevoir le cavalier (JP3) en question. Nous avons 2 positions : sensor et joystick. La position de droite (joystick) est la configuration la plus courante et celle utilisée par défaut, servant à configurer le système pour que les contrôles soient pris sur le connecteur Jamma. La position de gauche (sensor) semble donc être une configuration permettant d’utiliser des contrôles spécifiques et qui seraient en toute logique (mais étant ici, une simple hypothèse de ma part) reliés alors sur un des nombreux connecteurs d’extensions (SI, AA, 3P, 4P, Z, M2, évidemment concernant les connecteurs 3P et 4P, et si Taito a fait ça bien, cela semble être des connecteurs dédiés aux joueurs 3 et 4, il en resterait tout de même 4 dont la fonctionnalité et le câblage m’échappe).

Donc première hypothèse pour utiliser nos spinners : nous devons configurer JP3 sur sensor et cabler les spinners sur un des connecteurs blancs.

Problème : je n’ai trouvé aucune documentation dédiée à Arkanoid, et encore moins de manière plus générique à la F3 me permettant de savoir à quoi servent et comment câbler les connecteurs blancs.

C’est mal parti. Après une petite réflexion, on se rend compte (mais je n’ai pas de photo) que le panel que j’ai acheté utilisait des connecteurs standard de borne d’arcade et qui semblaient donc se connecter sur les connecteurs joueur 1 et joueur 2 d’une borne japonaise de façon identique à un panel équipé de joysticks.

Bon, retour à la case départ, on met (ou on laisse en fait) JP3 sur joystick. Et on cherche comment on fait pour que le jeu sache si l’on veut jouer avec des joysticks ou des spinners.

En effet, si vous avez ce jeu et que vous n’avez pas de spinner, il est tout à fait possible d’y jouer au joystick. Évidemment c’est moins sympa, mais ça dépanne.

Si vous êtes un petit peu au fait de l’arcade, vous n’êtes pas sans savoir que la plupart des jeux / systèmes permettent d’être configurés. Les exploitants savent bien cela puisque ce qui les intéressent en général c’est la difficulté et le rapport argent inséré dans le monnayeur / nombre de parties jouables.

Dans le monde de l’arcade à la maison, c’est en général la possibilité de ne pas avoir à mettre des sous dans le monnayeur qui est souvent recherché (le fameux mode free-play). Nous avons donc 2 manières de configurer un système d’arcade : les dip-switch et les soft-dip. Les premiers sont basés sur la mise en place de cavaliers (ou de petits boutons) et se trouvent sur la carte mère. C’est donc matériel, et n’est pas dépendant du jeu. La seconde option est logicielle, et est sauvegardée par le jeu, et dépendant de ce dernier.

Nous venons de voir un peu plus haut qu’il y avait sur Taito F3 un dip-switch matériel de configuration des contrôles. Mais il ne nous sert pas dans ce cas là (tout du moins il doit être sur la position joystick, celle qui est utilisée en général).

Il reste donc les soft-dip.

Petit anecdote rigolote : si vous cherchez le mode free-play sur Arkanoid, sachez que cela n’existe pas, puisque la carte mére ne propose pas de dip-switch matériel, et que le jeu ne propose pas de soft-dip pour cela non plus.

Pour atteindre les soft-dip, il faut utiliser le bouton service, vous arrivez alors dans un écran de configuration / test, proposant un certain nombre de menus et de sous-menus imbriqués. Pour naviguer dans ces menus (en tout cas pour Arkanoid) vous devez utiliser le bouton 1 du joueur 1 pour descendre dans les menus, et le bouton start du joueur 1 pour valider / changer une valeur.

Quand vous utilisez le bouton service vous arrivez sur cet écran :

menu service

De là, vous devez aller sur le menu configuration (donc trois fois le bouton 1 joueur 1 et une fois le bouton start joueur 1) :

menu configuration

Une fois dans ce menu vous avez la possibilité de choisir.

  • jouer au joystick :

configuration joystick
  • ou bien jouer au spinner :

configuration sensor

Et oui, vous avez bien lu, nous retrouvons mot pour mot, la configuration de JP3 dans le menu de configuration logiciel d’Arkanoid. Cela évite donc un cablage spécifique et fastidieux, mais nécessite donc un codage dans le jeu de la prise en charge de ces contrôles.

Pour nous c’est une bénédiction, il est tout à fait possible de changer très facilement les contrôles, en n’ayant qu’une configuration logicielle à faire, et donc d’avoir une borne d’arcade générique sans aucune spécificité dédiée à Arkanoid.

Bon jeu.